S'il faut trouver un commencement à l'attrait du voyage, mon déclic a certainement eu lieu sur une route scandinave en 2011. Pendant les trois années qui ont suivi, mes pieds m'ont guidée inlassablement vers le nord. Toujours plus haut. Toujours plus longtemps. Jusqu'à n'en plus pouvoir (pour un temps).

Toutes ces histoires nordiques ont une place à part, elles sont racontées ailleurs, par là-bas... :

  
http://backtowinterland.blogspot.fr/

S'il vous est difficile de comprendre cet amour des régions nordiques, dites-vous que je n'y vois pas plus de sens... vous pourriez me demander pourquoi j'aime le chocolat, ça reviendrait au même.

Mais si vraiment, franchement, je devais expliquer...
Alors voilà :

• C'est beau là-haut.
• Il y a peu de gens au kilomètre carré, plus de nature.
• Quand il fait froid, on peut toujours ajouter une couche de vêtement.
• Le tiraillement d'une peau qui gèle m'est bien moins désagréable que la gêne d'une respiration étouffée par la chaleur.
• En fait c'est même drôle de sentir l'intérieur de son nez givrer.
• Il y a une part de magie pour qui n'y a pas grandi.
• Les aurores boréales.
• Les couleurs du ciel.
• Les levers et couchers de soleil qui durent des heures.
• Le bonheur de marcher sur la neige.
• Le plaisir de voir la neige.
• La liberté, en hiver, de ne plus suivre les routes prédéfinies, de pouvoir traverser des étendues d'eau gelée, de tracer son propre chemin presqu'au hasard.
• L'euphorie de marcher dans une neige vierge.
• Il en faut plus ?
• Parce que.