samedi 23 juillet 2016

Une pelote détricotée.

Comme un refrain qui tourne en boucle.
Partir, repartir, encore...
Et encore...

Les étapes se succèdent, si différentes qu'à peine commencées elles donnent à la précédente l'aspect flou d'un souvenir lointain. Après les visites d'amis éparpillés, il y a eu une parenthèse déconnectée du monde virtuel, un tourbillon de vie pour 10 jours de bénévolat en festival. Des étincelles. Du brouillard. Des bleus sur les jambes, des égratignures, des piqures (de moustiques), des coups (de soleil). Des questions, du partage, du recentrage et de la perdition à la fois.

Qui es tu, toi ?

lundi 27 juin 2016

Une douce errance.

Un mois déjà, presque ?

C'est fou comme le temps passe vite quand on n'y prend pas garde, quand on regarde ailleurs, quand on s'occupe plus à vivre sa vie qu'à l'organiser. Ma vie, là, c'est un peu le bordel si on l'observe de l'extérieur ; mais peu m'importe, vue de l'intérieur elle me va tout à fait. Il y a presque un mois la porte de la maison s'est refermée sur l'immobilisme, le refuge ; aujourd'hui la page est belle et bien tournée, elle me semble déjà si loin derrière, et les suivantes se succèdent les unes après les autres au rythme d'une lecture assoiffée.


Le passé file derrière mon dos ;
Le présent s'impose en évidence ;
Et le futur se colore de mille possibles.

mercredi 1 juin 2016

(Encore) un nouveau départ.

“Life is like riding a bicycle. To keep your balance, you must keep moving.” 
Albert Einstein

Repartir, repartir, repartir...
Re-partir.

Neuf mois de nomadisme, neuf mois de sédentarité.
Et maintenant ?